Catégories
Histoire du tourisme

La roche Morand, la roche qui ?

Morand ! Les randonneurs gérômois connaissent ce nom car c’est celui que porte une roche caractéristique de 10 mètres de haut au sommet de laquelle on peut jouir d’une vue magnifique sur le lac et la vallée de Ramberchamp. On accède à ce point de vue depuis le bout du lac ou en s’écartant du chemin des Fourmis. Mais savez-vous de qui cette roche tient-elle son nom ?

Il s’agit de Jean-Baptiste Morand, né le 8 février 1813 à Gérardmer. Il fait une carrière exceptionnelle dans l’armée française. Il débute comme soldat pendant la guerre d’indépendance belge, au cours de laquelle il participe notamment à la prise de la citadelle d’Anvers. Il devient capitaine en 1841. À la suite de la guerre de Crimée, il se voit décerner la Légion d’Honneur en 1855.

En 1870, la guerre Franco-Prussienne éclate et il sort de sa retraite pour prendre la direction du Bataillon de Gardes mobiles de l’Isère. Il est promu officier de la Légion d’Honneur.

Archives nationales, LH//1924/27. Voir en ligne :https://www.leonore.archives-nationales.culture.gouv.fr/ui/notice/269365

Il se retire ensuite à Gérardmer et participe à la création du Comité des Promenades en 1872. À sa mort, en 1893, on retient de lui son infatigable travaille de création et de jalonnement des sentiers.Le Comité des Promenades, en sa mémoire, baptise cette roche de son nom et la ville nomme une avenue de son nom aux abords du lac.

Le Mémorial des Vosges, 5 juillet 1893. Voir en ligne : https://kiosque.limedia.fr/ark:/18128/dm154nrwnvz661f4/p1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.